Votre communauté d'agglomération

Des logements plus performants

Au niveau national, l'habitat résidentiel représentait 29% des consommations d’énergie finale avec 498 TWh (1 TWh = 1 milliard de kWh) (en 2009). Le secteur résidentiel représente 13 % des émissions de GES (gaz à effet de serre) du territoire. Dans le Valenciennois, la rénovation thermique est un grand chantier !

Le Valenciennois compte de nombreux logements collectifs (HLM et miniers) anciens, construits avant la première réglementation thermique (1975).

  • 27 % de logements collectifs
  • 20 289 logements HLM et miniers, soit un parc social représentant 26 % des résidences principales
  • 55 000 logements construits avant 1975, soit 65% du parc valenciennois

Depuis le 1er janvier 2013, la réglementation thermique 2012 s’applique à tous les projets de construction de bâtiments à usage d'habitation, dont le permis de construire ou la déclaration préalable a été déposé en 2013. Cela signifie que le bâtiment basse consommation (BBC) devient la norme pour la construction neuve, et que les nouveaux bâtiments sont économes en énergie. L’enjeu dans le logement neuf est donc désormais d’inciter à la construction passive en anticipant la réglementation thermique 2020.

Rénovation

Etant donné l'ancienneté des logements situés sur nos 35 communes, un effort particulier est fourni sur la rénovation thermique du parc social et des habitations privées.

Dans le parc social :

  • Aide aux opérations de construction HLM Basse consommation (200 000 € en 2011 et 2012), qui est transformée depuis 2013 en une aide à la construction HLM passive.
  • Dispositif expérimental de rénovation thermique : passage des logements de la classe D à la classe B.
  • Programme expérimental FEDER : programme européen dédié à la réhabilitation thermique.

Dans le parc privé :

  • OPAH RU du Val d’Escaut, opérationnelle depuis septembre 2011 : 11 millions d’euros de subventions réservées pour les 5 prochaines années. Réhabilitation de 435 logements privés anciens d’ici 2016.
  • Entre 2005-2011, l’OPAH RU « Corridor Minier et quartier du Blanc Misseron », a permis de réhabiliter 632 logements.
  • Programme National de Requalification des Quartiers Anciens Dégradés (PNRQAD) sur 5 périmètres pour Valenciennes Métropole : budget global 62 millions d’euros, 383 logements à réhabiliter d’ici 2016, 30 immeubles en opération de restauration immobilière, 16 îlots dégradés traités, 49 audits énergétiques et environnementaux réalisés sur le territoire de Valenciennes Métropole.
  • Programme Habiter Mieux visant à lutter contre la précarité énergétique, en finançant des travaux de réhabilitation thermique pour les publics précaires.
  • aides de l'ANAH

En direct des foyers

Pour bien vivre dans ces nouveaux logements performants :

  • Opération « Les Médiaterre » par Unis-Cités : diffusion de gestes écologiques par des jeunes en service civil volontaire
  • Ateliers collectifs de sensibilisation énergétique par CRESUS pour éviter le piège de la surconsommation et du surendettement
  • Sensibiliser et informer un réseau d’acteurs de quartier sur l’utilisation des énergies dans le logement